Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 17:14

Quel est le diplôme où les inégalités sociales sont particulièrement marquées? Où l'évaluation mélange deux logiques totalement opposées? Où la moitié des élèves jugés particulièrement faibles peuvent l'obtenir? C'est le diplôme national du brevet.

Certes 85% des candidats réussissent l'examen, série générale en tête (86%) contre 75% dans la série professionnelle. Mais, l'origine sociale joue un rôle déterminant: 95% de réussite pour les jeunes issus de milieu favorisé, à peine 75% pour les moins nantis. Le plus curieux, c'est l'absurdité des modes d'évaluation. Ainsi, pour décrocher le brevet, il faut à la fois valider le socle commun, obtenir la moyenne à des épreuves en contrôle continu et à l'examen final. Comment et dans quelles conditions se déroulent ces évaluations? Aucun accord n'existe entre ces divers modèles de notation. Où est la crédibilité , la logique d'un diplôme sensé valider la fin de la scolarité obligatoire? Comment un candidat peut-il être faible en mathématiques en fin d'année et avoir au final la moyenne? Comment des jeunes ayant des résultats médiocres peuvent-ils valider le socle de compétences?

Bref, le brevet n'évalue pas grand chose. N'est-il pas urgent, dans ces conditions, d'en revoir les finalités et les modalités de son obtention?

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de agir
  • : L'école doit évoluer pour permettre à tous les enfants de réussir leur scolarité. Ce blog est le témoignage ,les reflexions de pédagogues soucieux de transformer le système éducatif.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Liens