Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 16:17

Tous les débats en France et ailleurs se concentrent sur la fragilité de la cohésion sociale, l'exploitation par le travail et la précarisation de plus en plus préoccupante des classes moyennes. Un sujet a cependant peu retenu l'attention: le chômage et le sous-emploi des jeunes. Depuis le début de la crise économique, il a explosé: 18% en moyenne dans les pays développés, 9% en Allemagne, 20% en Grande-Bretagne, 50% en Espagne et en Grèce.

Le personnel politique se préoccupe peu de ce problème. De nombreux postes, en particulier les plus lucratifs, ne sont presque exclusivement accessibles qu'aux jeunes issus des milieux favorisés.Les formations les plus prestigieuses coûtent cher et les stages obligatoires ne sont pour la plupart pas rémunérés jusqu'à présent ce qui les rend inenvisageables pour des jeunes qui ne peuvent bénéficier du soutien financier de leur famille. Mais il n'y a pas que l'argent. Le marché du travail récompense souvent le réseau des connaissances plutôt que le savoir et les parents bien introduits dans ce milieu disposent d'un avantage évident.

De plus,ces inégalités sont exacerbées par un recrutement biaisé et par les pratiques d'embauche courantes. Bien qu'elles reconnaissent l'intérêt de réunir des talents de diverses origines, les entreprises ont malgré tout tendance à recruter des candidats dont l'ensemble des compétences, des expériences, des qualifications sont compatibles. Pas question de prendre des risques!!! Situation d'autant plus délicate que la réussite scolaire et universitaire est un des principaux facteurs d'embauche. Mieux vaut sortir d'établissements réputés!!! Les contraintes financières empêchent cependant de nombreux étudiants méritants d'accéder à l'université puisque, souvent ils doivent gagner un salaire que seul un travail à plein temps est en mesure de leur assurer. Leurs moyens sont donc très limités, indépendamment de leur talent ou de leur éthique;

Pour mettre en place un cadre plus équilibré, les employeurs devraient repenser leurs stratégies de recrutement et examiner les candidatures sur la base d'un éventail plus large.

Le statut financier étant le principal déterminant des opportunités, les jeunes issus de milieux moins favorisés sont de plus en plus découragés. Quand accorderons-nous à cette génération des perspectives d'amélioration sociale et économique afin que le fossé entre riches et pauvres cesse de s'élargir!!!

Tout effort visant à faire reculer le chômage des jeunes contribue à réduire les inégalités de revenus et inversement!!!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de agir
  • : L'école doit évoluer pour permettre à tous les enfants de réussir leur scolarité. Ce blog est le témoignage ,les reflexions de pédagogues soucieux de transformer le système éducatif.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Liens