Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 08:14

Dans de nombreuses familles, les enfants parlent arabe, turc, portugais, polonais pour converser avec leurs parents, la grand-mère qui n'a pas acquis le français, ou durant les vacances, avec les cousins restés au "pays". A l'entrée au collège, ces élèves bilingues pourraient très logiquement souhaiter pratiquer cette langue-là plutôt que celle-ci. Après tout, l'arabe, le turc, le portugais, le polonais ne sont pas des langues confidentielles.

Malheureusement, leur vœu ne sera pas exaucé; ils se voient proposer l'anglais, l'espagnol, l'allemand,parfois l'italien. Les talents linguistiques des enfants des quartiers ne sont absolument pas reconnus. Paradoxalement, les Ministres de l'Education nationale successifs, tous bords politiques confondus, relancent en permanence l'idée d'enseigner une première langue vivante dés l'école élémentaire. Cet apprentissage est bénéfique et participe à l'habileté langagière des enfants. Ce qui est vrai mais repose sur le postulat que, chaque gamin n'utilise à la maison qu'une seule et unique langue. Or,ces élèves, bi, voire parfois trilingues sont, une fois de plus oubliés, renvoyés à l'idée que leur pluralité langagière ne vaut rien.

Cette problématique en dit long sur la reconnaissance en France des savoirs venus des immigrations qui participe à ce dommageable et douloureux sentiment de dévalorisation. Il en résulte aussi, pour notre pays, une sous-utilisation des compétences et des talents acquis ailleurs.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de agir
  • : L'école doit évoluer pour permettre à tous les enfants de réussir leur scolarité. Ce blog est le témoignage ,les reflexions de pédagogues soucieux de transformer le système éducatif.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Liens