Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 08:00

Toute institution cherche à se protéger à tout prix du scandale préférant, selon l'expression consacrée, "régler ses affaires en interne". Par crainte qu'un "mouton noir" débusqué ne ternisse l'image de tous les autres. Procédé condamnable et malheureusement courant.

L'Education nationale échappe-t-elle à la règle? Elle tente de démontrer son réel désir de transparence. Et pourtant!!! Comment une commission interne a-t-elle pu, à l'unanimité, décider qu'un professeur, condamné à la prison ferme en Grande-Bretagne pour attouchements sur mineurs, pouvait malgré tout continuer d'enseigner? Les arguments évoqués, le doute sur la matérialité des faits sont si faibles qu'un sentiment de malaise nous envahit. A-t-on réellement pensé aux victimes innocentes?

Le Ministère se donne un an pour vérifier le casier judiciaire des 850 000 agents. Il était temps!!! En dix ans, sur la seule académie de Versailles, il a été procédé à 14 révocations sur 24 affaires, ce qui tendrait à dissiper le sentiment de laxisme qui prévaut dans l'opinion. Mais, nous savons aussi que les victimes de pédophiles parlent peu, tout comme leurs parents, que la lutte contre ce fléau exige prise de conscience collective, vigilance accrue, procédures claires, sanctions rapides. Beaucoup d'agressions sont encore ignorées ou tues. Ces mesures suffiront-elles? L'étrange décision de la commission administrative montre en tout cas leur urgence.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de agir
  • : L'école doit évoluer pour permettre à tous les enfants de réussir leur scolarité. Ce blog est le témoignage ,les reflexions de pédagogues soucieux de transformer le système éducatif.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Liens