Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 15:07
Monsieur le Ministre de l'Education Nationale veut rénover les programmes de l'école primaire. Pourquoi pas? Il est vrai qu'aujourd'hui, nous demandons trop, beaucoup trop à notre système éducatif. Par contre, les grands axes de la politique éducative que M.DARCOS veut conduire sont, pour le moins, sujet à débat à commencer par la suppression de la classe le samedi matin.
Ne faut-il pas voir dans cette mesure, un certain désengagement de l'Etat? En effet, qui prendra en charge les "orphelins du samedi matin"? A défaut des familles, ce sont les collectivités locales qui mettront la main à la poche.
Tous les chercheurs l'affirment depuis des decennies,c'est la journée de classe qu'il conviendrait d'alléger; mais M.DARCOS n'en parle guère.
Autre thème de discussion:le recentrage des contenus scolaires sur les matières fondamentales: le français, les mathématiques, l'écriture. Objectif louable, certes.Mais sait-on qu'il n'y a pas une mais des intelligences?
Ne risque-t-on pas, en enfermant ainsi les petits écoliers dans un cadre strict, d'augmenter plus encore les difficultés de ces 15% d'élèves à la peine, dés la sortie du primaire?
M.le Ministre envisage un soutien individualisé pour leur venir en aide, nous ne pouvons que souscrire à cette initiative. Mais, pense-t-on sérieusement que c'est en rajoutant des heures que nous arriverons à juguler ces échecs globaux, patents?
Depuis 1975, c'est la politique du "toujours plus de la même chose" qui prévaut; je crains, malheureusement, que ces dispositifs ne s'avèrent, à terme, contre-productifs.
Les élèves passent, en moyenne, 14% de leur vie sur les bancs de l'école. Peut-on croire sérieusement  que les efforts des professeurs parviendront à compenser les carences éducatives dont pâtissent certains?
Et que dire de cette proposition qui consiste à proposer quinze jours de soutien aux plus fragiles pendant les vacances?
Comment les élèves concernés vivront-ils ce qui leur apparaîtra comme une contrainte?
Accepteront-ils de travailler plus que les autres? Nous pouvons en douter.
La réussite des enfants, passe , à mon sens, par une prise en charge globale, et non par une série de mesures dont les résultats, à moyen et long terme risquent d'apparaître plus que douteux. 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de agir
  • : L'école doit évoluer pour permettre à tous les enfants de réussir leur scolarité. Ce blog est le témoignage ,les reflexions de pédagogues soucieux de transformer le système éducatif.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Liens