Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 07:58
La crise financière qui sévit actuellement  dans le monde risque d'avoir des conséquences sur l'éducation à plus ou moins long terme.
Les collectivités locales, en effet, devraient voir leurs recettes diminuer en raison du ralentissement économique.Elles ont en charge, rappelons-le, depuis les lois de décentralisation, la construction, l'aménagement, l'entretien des établissements scolaires. Pourront-elles maintenir ces programmes d'équipement, de rénovation? Rien n'est moins sûr. La crise est aussi une mauvaise nouvelle pour les techniques d'information et de communication. Beaucoup de collectivités s'étaient engagées résolument dans la mise en oeuvre d'installation de matériels informatique dans les écoles, les collèges, les lycées. Auront-elles, à présent, les moyens de leur ambition? 
Ce raisonnement vaut également pour l'Etat. Les milliards qui ont été injectés pour aider les banques vont imposer des économies, partout où se sera possible. Les arbitrages attendus dans le budget de l'éducation, par exemple dans le cadre de la réforme des lycées qui devait intervenir à la rentrée prochaine, risquent  d'être sévères.
Cette crise sans précédent paupérisera également les familles. Pour le moment, le phénomène reste invisible mais, déjà, des établissements privés voient leur effectif diminuer et les difficultés financières de certains parents sont avancées pour expliquer cette baisse. Le développement du chômage, la paupérisation d'une partie des élèves devraient perturber le climat scolaire de nombreux établissements. De plus en plus de familles ont du mal à s'acquitter des frais de cantine et  des activités périscolaires; situation inédite aujourd'hui. Les enfants des classes populaires paieront au prix fort les errements de banquiers irresponsables.
Cependant, la crise devrait avoir des effets positifs. En effet, certains dogmes libéraux devraient être remis en question, l'Etat pourrait retrouver son rôle régulateur.. La concurrence entre établissements trouvera peut-être ses limites.Xavier Darcos, le Ministre de l'Education Nationale,vient d'annoncer que les résultats des écoles primaires aux évaluations ne seront pas dévoilés.
Le système éducatif va peut-être entrer dans une nouvelle ère.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de agir
  • : L'école doit évoluer pour permettre à tous les enfants de réussir leur scolarité. Ce blog est le témoignage ,les reflexions de pédagogues soucieux de transformer le système éducatif.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Liens