Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 23:31
Comment lutter contre l'absentéisme scolaire? En désespoir de cause, aprés avoir presque tout essayé,l'académie de Créteil va tester l'incitation financière. Ainsi, dans trois lycées professionnels, une somme pouvant atteindre 10000 euros sera allouée, en fin d'année, à des classes dont les élèves auront fait preuve d'assiduité. Cette cagnotte servira à financer par exemple un voyage éducatif ou des leçons de conduite automobile. Il s'agit de responsabiliser les jeunes et de développer l'esprit de groupe. En psychologie comportementale, on appelle cela un renforcement positif. On donne une gratification à celui ou à celle qui accepte de fournir des efforts, comme jadis les maîtres donnaient des bons points.Certes, la fin justifie les moyens mais, tout de même, avouez qu'une telle initiative a de quoi surprendre.
C'est un renversement complet du sens de l'école qui s'apparente désormais à une rétribution. Or, l'échange éducatif ne se monnaye pas, il doit permettre à l'élève de se projeter dans l'avenir.Ce qui fait grandir le jeune c'est la gratification symbolique et non la simple reconnaissance financière.C'est la fierté d'avoir réussi, d'avoir relevé un défi, de s'être dépassé, d'avoir franchi une étape. Le registre matériel clôture l'échange alors que le symbolique fait entrer celui ou celle qui apprend dans une ouverture à tous les possibles.
Remarquez que dans ces options délirantes, les Britanniques ont été encore plus loin.En effet, depuis 18 mois,les adolescents de certains établissements scolaires sont payés de 11 à 33 euros la semaine, s'ils consentent à se rendre en cours. La carotte sans le bâton en quelque sorte.Nous sommes loin de Virgile qui écrivait, il y a fort longtemps; " on se lasse de tout, excepté d'apprendre". Oui, la difficulté d'éduquer déclenche parfois, chez les adultes des réactions incomprehensibles.
Encore une fois, nous tentons de traiter un symptôme sans aborder le problème de fond: l'orientation d'élèves dans des filières professionnelles que, bien souvent, ils n'ont pas choisies. De plus, chaque année, des milliers de postes sont supprimées, les moyens alloués aux établissements diminuent, la réponse financière proposée ici n'est  vraiment pas à la hauteur des enjeux.
Devant une telle initiative,nous sommes en droit d'être inquiets pour l'avenir de nos enfants.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de agir
  • : L'école doit évoluer pour permettre à tous les enfants de réussir leur scolarité. Ce blog est le témoignage ,les reflexions de pédagogues soucieux de transformer le système éducatif.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Liens