Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 23:08
L'assouplissement de la carte scolaire initiée à la rentrée 2007, renforcerait la ghettoïsation des collèges classés "ambition réussite", ces établissements dont les élèves cumulent à la fois des difficultés sociales et scolaires. C'est ce que souligne un rapport de la Cour des comptes.Ce n'est pas une nouveauté. Nombre d'observateurs s'en doutaient mais personne ne pouvait en apporter la preuve, le Ministère de l'Education Nationale refusant de communiquer sur ce sujet. Désormais, une première indication chiffrée existe.
Dans son rapport, la Cour des comptes estime que, sur un total de 254 collèges "ambition réussite", 186 ont perdu "jusqu'à 10% de leur effectif" du fait de la réforme de la carte scolaire voulu par Xavier Darcos. Alors Ministre de l'Education Nationale, il avait jugé que cette mesure qui affecte un élève dans un collège ou un lycée en fonction de son lieu de résidence "n'assurait plus l'égalité des chances et ne répondait plus aux attentes des familles car elle était régulièrement contournée".
Or, ce choix n'a de sens que s'il existe une offre conséquente. Les parents ont désormais la possibilité de se déterminer entre un "bon" et un "mauvais" établissement, ce qui n'est pas un choix véritable. Comme ils choisissent les mêmes collèges ou lycées, une insatisfaction se crée inévitablement.
L'idée initiale était de récompenser les "bons" élèves des classes populaires. Mais, les enseignants eux-mêmes les incitent souvent à délaisser les "mauvais" établissements, ce qui conduit à la fuite des "têtes de classe" et  par voie de conséquence, à la ghettïsation. Le message qui était celui de la méritocracie scolaire devient "quittez votre quartier".
Comment corriger ces effets pervers? Il serait interessant d'instaurer des quotas d'élèves comme le fait l'Angleterre qui prend des mesures contre le libre choix.
La Cour des comptes estime quant à elle, que la lutte contre l'échec scolaire , fondée sur l'aide individualisée, ne peut plus reposer sur le seul volontariat des enseignants et des élèves. "Il faut l'intégrer dans les obligations de service mais ça risque d'être la révolution" prévient-elle.
La réponse est entre les mains du Ministre.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de agir
  • : L'école doit évoluer pour permettre à tous les enfants de réussir leur scolarité. Ce blog est le témoignage ,les reflexions de pédagogues soucieux de transformer le système éducatif.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Liens