Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 23:45

Aprés les Etats généraux de la santé, de la presse, de l'outre-mer, de la bioéthique, de la petite enfance, de l'industrie, voici venir ceux de la sécurité à l'école. Tout a été dit ou presque sur la violence scolaire. Nous savons en effet, qu'il faudrait des unités pédagogiques à taille humaine,des équipes d'enseignants stables, des projets partagés, développer l'éducation artistique et sportive, et surtout une véritable politique de formation des professeurs avec un accompagnement spécifique pour les situations les plus complexes pour différer, limiter, maîtriser ces phénomènes de violence.

Tout a été dit mais tout reste à faire; les réductions de postes empêchent tout renforcement des équipes, les mutations fondées sur le barème conduisent à nommer les maîtres les plus inexpérimentés sur des postes difficiles, l'administration de plus en plus autoritaire et tatillonne bloque toute initiative et se replie souvent sur des modes d'organisation dépassés, l'idéologie ambiante ne laisse guère aux professeurs que le choix entre dépression ou régression. Dans ces conditions, la mise en oeuvre d'une politique sécuritaire rassure, tente de faire disparaître les symptômes sans toucher aux causes profondes de la violence.

Tout a été dit mais tout reste à faire; ce que démontrent les études sur le sujet, c'est que la violence est une construction et non un évènement isolé et imprévisible (ce qu'elle peut être parfois). Cette continuité dans les mauvais traîtements même peu visibles a des conséquences tant pour les agresseurs que pour les victimes et les communautés. Les modèles explicatifs nient toute fatalité dans la violence, ils montrent au contraire comment s'entremêlent, s'entrecroisent facteurs sociaux extérieurs à l'école et des causes liées au système scolaire et à l'établissement lui-même.

Tout a été dit mais tout reste à faire: avoir le courage de regarder la réalité en face, sans être pollué par le sensationnel et les réponses simplistes; il s'agit de construire ni plus ni moins , dans la durée la prévention de la violence  pour que notre école devienne à la fois un espace de transmission des connaissances et de formation à la citoyenneté. Une révolution copernicienne en quelque sorte.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de agir
  • : L'école doit évoluer pour permettre à tous les enfants de réussir leur scolarité. Ce blog est le témoignage ,les reflexions de pédagogues soucieux de transformer le système éducatif.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Liens